Give us a like and we'll keep you in the loop.

We use cookies

We use cookies and other tracking technologies to improve your browsing experience on our website, to show you personalized content and targeted ads, to analyze our website traffic, and to understand where our visitors are coming from. By browsing our website, you consent to our use of cookies and other tracking technologies.
International, independent, e-magazine on skydiving, BASE & tunnel

L'altitude de décision

traduit de l'anglais par Antoine Prono

Swoop, after a cutaway FS 4-way Nationals 2016 Skydive Hibaldstow &nbsp;&mdash;&nbsp;by <a href='https://www.smallteaser.com/user/roblloyd' class='captionLink'>Rob Lloyd</a>
Swoop, after a cutaway FS 4-way Nationals 2016 Skydive Hibaldstow  — by Rob Lloyd

Que faire ?

L'autre jour, un parachutiste expérimenté a eu un problème d'ouverture et a dû libérer. Il est parvenu à se poser avec son secours sans problème, et comme d'habitude, ses amis au sol sont venus lui demander ce qui s'était passé.

Sa réponse : “Je n'en sais rien, mais j'étais à mon altitude de décision, alors j'ai fait ma procédure de secours sans me poser de questions”.

C'est une leçon très importante. Ce parachutiste n'a pas perdu de temps à essayer d'identifier ou corriger son problème d'ouverture parce qu'il était déjà à son altitude de décision - ce qui lui a sauvé la vie !

Il y a encore beaucoup trop de parachutistes pour qui l'histoire se termine mal parce qu'ils ont retardé l'exécution de leur procédure de secours dans l'espoir de “corriger” un problème d'ouverture.

Il est intéressant de noter que lorsque la voile principale de ce parachutiste a été retrouvée, il a été établi qu'avec UNE ALTITUDE SUFFISANTE, il aurait pu résorber l'incident d'ouverture sans avoir besoin de libérer. Toutefois, à l'altitude où il se trouvait, libérer était la meilleure chose à faire dans ces circonstances.

Faites confiance à votre secours ! Ça ne vous coûtera qu'un pliage.

advertisement

advertisement